Lettre ouverte sur la transparence du gouvernement à l'accès à l'information, protection des renseignements personnels et éthique commission parlementaire

The is a repost of yesterday’s piece – but in french with thanks to the parliamentary committee on Access to Information, Privacy and Ethics which translated it.

L’autre semaine, j’ai reçu une invitation du Comité canadien permanent du Parlement sur l’accès à l’information, de confidentialité et d’éthique de venir témoigner au sujet de données open gouvernement et ouvert le 1er Février.

Le Comité a beaucoup parlé de ses efforts pour se livrer à une étude d’un gouvernement ouvert et depuis Février 1er est un peu loin et je voudrais être utile avant mon témoignage, je pensais que je projet de quelques réflexions et suggestions pour la comité de la stratégie. Je sais que ce sont non sollicités, mais j’espère qu’ils sont utiles et, si non, qu’ils ont au moins susciter des réflexions utiles.

1. Établir une compréhension commune de l’état actuel des choses

Tout d’abord, le plus grand risque pour le moment, c’est que les travaux du Comité pourrait en fait ralentir les efforts du gouvernement pour lancer une stratégie de données ouvertes. Les travaux du Comité, et la rédaction de son rapport, est tenu de prendre plusieurs mois, ce serait une honte si le gouvernement décidait de retenir le lancement d’initiatives en prévision de ce rapport.

Par conséquent, mon espoir est que le comité, au plus tôt est possible, demander à parler à l’agent principal de l’information du gouvernement du Canada pour obtenir une mise à jour concernant l’état actuel d’un gouvernement ouvert et ouvert initiatives des données, si elles existent. Cela a) créer une compréhension commune concernant l’état actuel des choses pour les membres du comité et des témoins; b) permettre le témoignage et recommandations ultérieures à prendre en considération le travail déjà fait et c) permettre au comité de
structurer son travail afin de ne pas ralentir les efforts en cours qui pourraient être déjà en cours.

2. Transformer le Comité dans un groupe de travail du gouvernement 2.0 – semblable à l’effort de l’Australie

Franchement, mon approche préférée dans cet espace a été la Colombie.

Deux gouvernement, un travail, un conservateur ont agressive menée une stratégie de données ouvertes et la transparence du gouvernement. Cela
serait mon espoir pour le Canada. Toutefois, il ne semble pas que c’est actuellement le cas. Donc, un autre modèle devrait être adopté.

Heureusement, un tel modèle existe.

L’an dernier, sous la direction de Nicholas Gruen, le gouvernement australien a lancé un groupe de travail sur le gouvernement 2.0 qui j’ai eu le plaisir de siéger au Groupe de référence international. L’Australien Taskforce a été non-partisane et était composé d’experts en politique et technique et des entrepreneurs de gouvernement, les
entreprises, les universités et institutions culturelles. Plus important encore, l’écrasante majorité de ses recommandations ont été adoptées.

Pour répliquer son succès au Canada, je crois que le Comité devrait copier les meilleurs éléments du groupe de travail australien. La question de l’accès des Canadiens à leur gouvernement est d’une importance capitale pour tous les Canadiens – à but non lucratif, aux intérêts des entreprises, aux fonctionnaires et, bien sûr, aux citoyens
de tous les jours. Plutôt que de non-partisan, je dirais que un groupe de travail canadien devrait être pan-partisane – que la commission est déjà. Toutefois, comme l’Australian Taskforce il devrait inclure un certain nombre de politiques et des experts techniques de l’extérieur du gouvernement. Ce comité serait de remplir ce que cela représente à la fois une politique transversale et une connaissance approfondie dans le domaine émergent de gouvernement 2.0. On pourrait donc, dans son ensemble, efficacement et rapidement des projets de recommandations au Parlement.

Le meilleur de tous, en raison de l’étape 1, ce travail pourrait se dérouler en parallèle à des projets (le cas échéant) déjà engagé par le gouvernement et peut-être même d’informer ces travaux en fournissant des mises à jour intermédiaires.

Je reconnais qu’une telle approche peut-être trop radical, mais j’espère qu’il est au moins un point de départ pour une approche intéressante.

3. Prêcher par l’exemple

Il ya une scène où les politiciens ne doivent pas attendre le gouvernement de faire des plans: le Parlement lui-même. Au cours de l’année écoulée, tandis que dans les conversations avec le directeur parlementaire du personnel des TI ainsi que le Président de la Chambre, j’ai travaillé pour que le Parlement font plus de données sur ses propres opérations ouvertes. A partir de Janvier, le site Web parlementaire commencent à libérer dans le Hansard XML – cela rendra beaucoup plus facile pour les développeurs de logiciels comme les créateurs de Openparliament.ca au fur et à howdtheyvote.ca pour gérer leurs sites et pour les étudiants, chercheurs et journalistes à la recherche et d’analyser les plus importantes de notre pays des débats publics. En bref, en faisant le compte rendu plus accessible le Président et son personnel des TI sont rendre le Parlement plus accessible. Mais ce n’est que le début de ce que les parlementaires pourraient faire pour un Parlement vraiment ouvert. Les horaires de la Chambre et du Sénat et l’ordre du jour, avec des calendriers comité devrait tous être ouverts. Donc, pour les deux devraient disposition des sièges des chambres. photos membres et bios devrait être partagée avec une licence illimitée de même que les vidéos du parlement.

Leadership dans cet espace enverrait un puissant message à la fois le gouvernement et la fonction publique que les politiciens du Canada sont sérieux au sujet de rendre le gouvernement plus ouvert et accessible à ceux qui l’ont élu. En outre, il pourrait également influencer législature provinciale et même les gouvernements municipaux, les incitant à faire de même et ainsi de renforcer notre démocratie à tous les niveaux.

4. Enfin, de comprendre votre tâche: Vous êtes la création d’un gouvernement de connaissances pour une société de la connaissance

Une raison pour laquelle je conseille la Commission à prendre sur les membres de l’extérieur parce que, louable, beaucoup admettent ce sujet est nouveau pour eux. Mais je veux aussi les membres du comité à comprendre la gravité de leur tâche. Open Gouvernement, Open Data et / ou de gouvernement 2.0 sont les premières étapes importantes dans un projet beaucoup plus vaste.

Qu’est-ce que vous êtes vraiment aux prises avec voici ce que le gouvernement va ressembler dans une économie du savoir et une société de la connaissance. Comment va fonctionner avec les travailleurs du savoir que les employés? Et, plus important encore, comment ça va faire participer les citoyens des connaissances, beaucoup d’entre eux peuvent et veulent apporter une contribution réelle au-delà des impôts qu’ils paient et n’ont pas besoin du gouvernement de s’auto-organiser?

En bref, ce qui est une connaissance fondée gouvernement va ressembler?

Au centre de cette question est de savoir comment nous gérons et partager l’information. L’élément de base d’une société axée sur le savoir.

Regardez autour de vous, et vous pouvez voir comment le monde numérique transforme la manière dont nous faisons tout. Peu d’entre nous peuvent imaginer de vivre aujourd’hui sans accès à l’internet et l’abondance d’informations qu’il nous apporte. En effet, nous avons déjà tellement habitués à l’Internet, nous oublions combien elle a changé radicalement des pans entiers de notre vie et l’économie de l’industrie du Voyage et de la musique au poste de politiques de collecte de fonds et au journalisme.

Si aujourd’hui, notre gouvernement reste largement ressemble et se sent comme une institution façonnée par la presse, c’est parce que, ainsi qu’il est. Sous-ministres et les ministres reçoivent encore des cahiers d’information géant rempli de papier. Il s’agit d’un reflet de la façon dont nous traitons dans l’information et des connaissances au sein du gouvernement, nous le déplacer (pour de bonnes raisons) dans siloes, d’exploitation, comme si les réseaux, la recherche avance, et d’autres innovations n’existent pas (même si elles le font déjà).

Comment notre gouvernement traite l’information est au cœur de votre tâche. Je ne dis pas que vous avez à réinventer le gouvernement ou à démanteler tous les silos et les ministères. Bien au contraire, je crois que de petits changements peuvent être faits qui donneront des avantages significatifs, l’efficacité et des économies tout en améliorant notre démocratie. Mais vous serez face à des décennies, sinon des siècles de tradition, la culture et le processus dans une institution qui est sur le point de passer par le plus grand changement depuis l’invention de l’imprimerie. Vous n’avez pas à tout faire, mais même certains petits premier ne sera pas facile. Je partage ce point parce que je veux que tu vas à la tâche avec les yeux grands ouverts.

À tout le moins, nous n’allons pas d’abord, nos cousins à la fois à travers l’Atlantique, du Pacifique et de notre frontière sud ont déjà franchi le pas. Mais cela ne doit ajouter l’urgence de notre tâche. Nous ne pouvons pas se permettre de rester alors que d’autres par le renouvellement de leurs institutions démocratiques tout en renforçant un pilier émergents et critique d’une nouvelle économie du savoir et société de la connaissance.

One thought on “Lettre ouverte sur la transparence du gouvernement à l'accès à l'information, protection des renseignements personnels et éthique commission parlementaire

  1. Pingback: Tweets that mention Lettre ouverte sur la transparence du gouvernement à l’accès à l’information, protection des renseignements personnels et éthique commission parlementaire | eaves.ca -- Topsy.com

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s